Journal de Tchernobyl (Volume 6)
Page de l'auteur | La Ville Fantôme | La Terre des Loups | Printemps 2007 | Le Royaume de Pluton | Les quatre saisons 2009 | Les quatre saisons 2010 | Epilogue | Photos Haute Résolution et Vidéos |  Journal de Tchernobyl (Volume 1) | Journal de Tchernobyl (Volume 2) | Journal de Tchernobyl (Volume 3) | Journal de Tchernobyl (Volume 4) | Journal de Tchernobyl (Volume 5 - Fukushima 2011-2013) | Journal de Tchernobyl (Volume 7) | Glossaire | Ghost Town (30 ans après) 

 
Eternelle optimiste

Avec l'empoisonnement nucléaire, quand on se rend compte des dégâts il est déjà trop tard et ils sont mourants pour la plupart. C'est comme si nous n'étions pas morts, nous n'étions pas morts, nous n'étions pas morts et puis, tout à coup, il y a beaucoup de gens morts ! Ceux, encore vivants, savent que ce qu'ils pensent ou disent importe peu. Il est trop tard.

***********************

Dans les accidents nucléaires, ce qui est une chance pour certains est un désastre pour d'autres. Dans les premières semaines de la fusion nucléaire de Fukushima, les vents côtiers ont emporté une grande quantité de particules radioactives vers les côtes américaines. On peut dire que Tepco a eu de la chance parce que, si tous ces nuages radioactifs étaient venus à terre, Tepco aurait eu très fort à faire pour relever des centaines de fois les limites acceptables des radiations pour remettre le peuple japonais en sécurité.

Silentium livoris (Silence malveillant)

Je n'ai jamais pris position dans la lutte des groupes pro-nucléaire et anti-nucléaire parce que j'ai toujours pensé que, d'un côté, c'était trop de politique et d'argent et, de l'autre, c'était l'hystérie du malheur et de la morosité. Juste après la destruction des réacteurs de Fukushima, il doit être évident pour chacun que ce n'est plus une affaire entre pro-nucléaires et anti-nucléaires, mais c'est devenu l'affaire de tout le monde. Le jeu, c'est la survie de notre espèce, ni plus, ni moins. Le paradigme des groupes pro et anti-nucléaires qui débattent, c'est du passé. C'est peut-être la raison de ce blackout médiatique sur Fukushima, parce qu'il n'y a pas de professionnels du pro-nucléaire qui puissent parler sans faire rire ou mettre en colère les gens.

P.S. : 'Silentium livoris' est un silence particulier, décrit par Sénèque, où les choses sont ignorées et la vérité supprimée par d'éminents élitistes influents.

Roulette russe

Les centres anti-cancéreux de Kiev sont tellement surpeuplés que je ne peux pas m'empêcher de penser que nous jouons tous à la roulette russe à présent. Plus vous êtes proche d'un réacteur et plus vous avez de balles dans votre révolver.

Rêverie

Peut-être que cette honteuse couverture médiatique de Fukushima a seulement été élaborée par les grands médias de masse pour nous préparer à ce qui est déjà arrivé ? Ils sont comme ce médecin qui n'ose pas dire au patient qui vient de se réveiller qu'il a perdu sa jambe et nous sommes comme ce patient récemment amputé qui sent encore sa jambe.

Pour illustrer ce que je veux dire, laissez-moi vous raconter une histoire. Il y a quelques années, je suis allée avec un ami dans une des villes fantômes de Tchernobyl pour apporter de l'aide à la demi-douzaine de personnes vivant encore dans la ville. Un vieil homme, ancien menuisier chez qui nous avions séjourné, voulait nous faire faire le tour de sa ville, alors nous sommes partis la visiter en voiture. Nous montrant une vieille structure à moitié-pourrie, le vieil homme nous dit — là, c'est le bureau des mariages où j'ai épousé ma femme… regardez, à droite, c'est le restaurant où nous avons fêté notre mariage. Là, à gauche, c'est l'hôpital duquel j'ai fait toutes les portes et fenêtres… le vieil homme continue de nous parler de fontaines, et mon ami chuchote à mon oreille — je ne vois ni fontaines ni restaurant, je ne vois que des ruines. Cette ville est aussi morte que le pharaon Ramsès II. L'homme de la région nous parle des usines, de la boulangerie et de sa certitude, des gens reviendront dans cette ville et la reconstruiront. Pour lui, le passé semble brillant et l'avenir paraît radieux, le présent n'est qu'une gêne temporaire.

***********************

Aujourd'hui, j'ai lu dans la presse que le directeur de Tepco a confié aux journalistes que Fukushima était un avertissement au monde. Je ne le crois pas. Tchernobyl était un avertissement. Notre leçon a été apprise en avril 1986. Le taux d'accidents des centrales nucléaires est évident et va de mal en pis. Dans le futur, ce taux d'accidents ne fera que s'aggraver, pour diverses raisons. Si nous ne pouvons pas maîtriser ce pic de croissance du progrès scientifique et industriel, dans quelques décennies ou siècles il y aura beaucoup de cœurs en fusion et fondus dispersés sur la planète… il n'y aura plus assez de ressources et plus assez de gens physiquement capables de s'inquiéter de résoudre ces problèmes… ou bien appelleront-ils avertissement au monde chaque nouvel accident ?
En termes de mise en garde, je dirais que Fukushima  était un autre avertissement ignoré  à ce qui reste du monde.

***********************

J’ai déjà écrit que, dans la langue ukrainienne, "Cherno" signifie noire et "byl" veut dire douleur (comme l'est le cancer). Nous avons un foyer cancéreux, ces jours-ci ressemblent à la peste du Moyen-âge. Il y a 14 siècles, quand la Mort Noire a balayé l'Europe, elle a tué cent ou deux cents millions de personnes. On accusait les sorcières, les prostituées, les hérétiques et même les chats noirs… qu'on immolait parfois par le feu. Pendant qu'ils grillaient, "mangez, buvez et soyez joyeux pour demain, nous mourrons". Aujourd'hui, nous savons que les sorcières, les prostituées ou les chats ne sont pas responsables. C'est la cupidité et la stupidité des gens haut-placés qui rendent encore ces bûchers appropriés.

***********************

J’ai lu dans la presse aujourd’hui qu’il se passe quelque chose de très étrange dans le Pacifique. Les animaux marins agissent de manière bizarre, les espèces allant là où on les a rarement vues. Une concentration sans précédent d’animaux marins près des côtes de Californie... etc. etc. Bon, il semble que la vie marine déménage ou fuit quelque chose de potentiellement mortel alors que les gens habitent des villes contaminées jusqu’à ce qu’ils disparaissent. Dans cette situation, les humains semblent être plus bêtes que les poissons… C’est parce que les animaux marins suivent leur instinct de conservation naturel et que nous, humains, avons choisi de suivre nos dirigeants…

Syndrome du célibat

"The Guardian" a publié un article : “Pourquoi les jeunes japonaises ont-elles cessé d’avoir des relations sexuelles ?" Intéressante statistique. Cet article nous apprend qu'aujourd'hui 45% des jeunes femmes japonaises, âgées de 16 à 24 ans, ne sont 'pas attirées ou méprisent le contact sexuel'. Je pense que s'il existe de telles statistiques dans chaque division administrative, alors nous pourrions apprendre comment les retombées nucléaires tuent l'appétit sexuel. Lorsque des particules radioactives flottent dans l'air, ceux qui favorisent les relations sexuelles peuvent le payer cher. Cette année, la plupart des enfants nés à Kiev étaient mort-nés ou très malades. Cela a été une génération de mourants.

Tchernobyl est souvent comparée à une guerre, mais dans une guerre il y a beaucoup d'histoires d'amour. Quand leur vie est en danger, les soldats tentent de transmettre leurs gênes au futur alors que, pour ce que je sais, Tchernobyl n'a produit aucun romantisme ou histoire d'amour et je doute que Fukushima n'en produise jamais une.

En raison de la propagande pro-nucléaire, nous ne savons pas les risques encourus par une femme enceinte pendant ces retombées radioactive, mais le corps humain, lui, le sait. Il sait quand il y a un danger d'accepter un génome dévasté et de manière à protéger la race humaine de la dégénérescence, la nature a équipé notre corps de récepteurs qui détectent les radiations et si le niveau en est dangereux les instincts sexuels sont bloqués, les facultés de reproduction sont réduites et si des dommages génomiques surviennent, la stérilisation est totale. Je me dis que l'adresse de notre Créateur est tout simplement stupéfiante et combien stupides nous sommes devenus quand nos organes sont maintenant plus intelligents que nos cerveaux…

***********************

Cliquez ici pour voir la carte qui indique les zones d'évacuation obligatoires et volontaires, d'après les taux de radiations de Tchernobyl, appliqués aux retombées sur le Japon dans la région de Fukushima. Les zones pourpres sont celles d'évacuation obligatoire, les zones vertes d'évacuation volontaire. J'ai trouvé cette carte sur le Web. Après l'avoir comparée à beaucoup d'autres, elle est assez précise.

Regardez cette carte et regardez les photos de mon site et vous n'aurez pas besoin d'une boule de cristal pour comprendre l'avenir des régions marquées en pourpre et en vert. Ce qui rend les choses plus compliquées qu'à Tchernobyl, c'est que la centrale nucléaire de Fukushima émet jour et nuit des milliards de curies qui retombent sur le sol et l'océan, les taux de radiations continuent de monter régulièrement. Tokyo accueillera les Jeux Olympiques en 2020 mais je crains que, si les choses continuent de la sorte, des dizaines de millions de personnes résidant dans une zone de 200 kilomètres autour de Fukushima ne soient plus que des cochons d'Inde que la communauté scientifique examinera pour voir s'ils survivront jusqu'en 2020. Je ne sais pas si les Jeux Olympiques auront lieu ou pas, je sais seulement que les athlètes olympiques ne seront pas heureux et joyeux. Ce sera comme un mariage dans une maison en deuil.

***********************

Le Japon vient d'adopter la loi sur les secrets d'Etat, ainsi les informateurs et les journalistes peuvent se retrouver en prison pour un long moment s'ils délivrent au public une véritable information sur l'accident nucléaire de Fukushima. Cela est défini comme imposer ses opinions aux autres… ils appellent cela du terrorisme.

Pour ceux qui suivent cet événement depuis le début, je voudrais dire que vous avez été au premier rang du plus tragique spectacle sur Terre, l'effondrement démocratique, démographique et environnemental d'un pays autrefois puissant. Il aura fallu moins de trois ans pour que les fondations démocratiques du Japon se retrouvent au niveau de celles des pays du Tiers-Monde… et ce n'est que le début d'un conte où nous ne pouvons que dire que c'est mauvais aujourd'hui et ce sera pire demain, et jusqu'au pire que tout.

Cela fait du Japon le siège de l'anéantissement de l'industrie nucléaire et l'origine de leur guerre contre toutes formes de vie sur Terre.

Aucune mention de cela dans les médias grand-publics mondiaux. Ils ne parlent que de la mort de Nelson Mandela, qui est décédé récemment. Mandela est un grand homme, sans aucun doute, mais la presse devrait au moins citer la mort de la démocratie au Japon.

.....................................................

.....................................................

Mise à jour d'octobre 2014

Je n'ai pas mis à jour mes journaux depuis presque un an. Depuis ce dernier mois de novembre, les choses sont devenues tellement agitées en Ukraine que je me suis déconnectée de mon travail sur Tchernobyl. Il est devenu difficile de se concentrer. Explorer Tchernobyl est comme une plongée en profondeur alors qu'il y a beaucoup d'éclaboussures avec le soulèvement et la guerre en Ukraine.

Il y a eu beaucoup de folies qui ont entraîné la mort de dizaine de milliers d'ukrainiens et la perte de la moitié des mines de charbon qui sont soit inondées soit sous le contrôle des séparatistes. L'Ukraine a perdu son approvisionnement en gaz naturel que la Russie a coupé. Les seules sources stable d'énergie électrique en Ukraine sont les centrales nucléaires. Ces centrales nucléaires produisaient 20 % de toute l'électricité en Ukraine, maintenant elles en produisent plus de 50 %.

Il y a une grande demande d'énergie électrique. Les ukrainiens, venant du Diable, se tournent vers Satan.  

Extrait de mes chroniques sur la situation actuelle en Ukraine du 14 novembre 2014

Pour expliquer la corruption qui règne ici en Ukraine, laissez-moi vous citer un exemple tiré de ma propre vie. Il y a quelques années, une amie suisse et son compagnon sont venus dans la région de Tchernobyl. Evidemment, nous n'avions pas d'autorisation et nous avons dû contourner les points de contrôle. Nous roulions en voiture quand brusquement la police nous arrête. Je dis que je vais aller leur parler et demande à mes amis de se taire, sinon la police ferait en sorte que cela nous coûte un bras, surtout si elle découvre des citoyens suisses voyageant illégalement près de Tchernobyl. Nous étions prêts à leur laisser un billet 100 dollars quand le miracle s'est produit, l'officier est venu vers nous et nous a dit "Allez, allez, allez, allez…" Mes amis et moi avons pensé qu'il devait y avoir de plus gros poissons là-bas puisque la police nous laissait ainsi partir sans prendre notre argent. En Ukraine, quand la police ne prend pas votre argent, c'est seulement parce qu'elle est occupée par de plus gros pots-de-vin… Voilà la règle. Pas d'exagération ou quoi que ce soit. Alors que l'officier nous disait de partir, nous avons vu passer un gros camion. La police le protégeait, évidemment, et lui montrait la direction. Probablement étaient-ils engagés dans une combine illégale de déchets nucléaires. Une affaire de millions de dollars… Alors, qui a besoin de votre billet de 100 dollars ?

11.03.2015. Un nouvel anniversaire pour Fukushima

Un nouvel anniversaire vient de passer, sans manifestations, comme si rien n'était jamais arrivé au Japon. Les nouvelles qui nous viennent de Fuku se ressemblent toutes en parlant des fuites d'eau radioactive. Ces nouvelles semblent confirmées par les medias contrôlés par les gouvernements. Elles parlent de l'échec du filtrage de l'eau et des fuites qui se sont ainsi produites. Ils veulent nous faire croire que la filtration de quelques éléments rend l'infiltration des eaux sans risque. La vérité est qu'ils ont probablement filtré moins de 1% de l'eau qui saigne dans, sur ou sous l'usine meurtrière. Plus de 99% de l'eau rejoint l'océan… jour après jour. Des millions de tonnes. Un flot meurtrier qui ne s'arrête jamais. Je doute qu'il puisse être jamais arrêté par des humains.

.....................................................

Aujourd'hui (8 avril 2015), pour la première fois, Tepco admet que le combustible n'est plus dans le réacteur. Cela a pris 4 ans pour révéler cette information importante. Une question à présent, si le combustible n'est plus sans le réacteur, où est-il ? Je me demande si nous aurons à attendre 4 autres années pour avoir une réponse.

.....................................................

Quelques réflexions parues dans mon livre "Consumed Land" (Août 2015) :

… nous pensions que les communistes étaient des bâtards cruels et nous les avions critiqués pour le retard pris dans l'évacuation de la population de la région de Tchernobyl mais, à présent, nous voyons que des civils japonais continuent à être silencieusement massacrés par les nucléocrates corporatistes. Cela continuera pendant des années jusqu'à ce que le Japon du nord devienne une île fantôme peuplée de malades et de mourants, assez intelligents pour fabriquer des produits Panasonic, Toyota et Honda, mais plus assez intelligents pour refermer la boîte de Pandore.

Fukushima présente nos bons vieux dirigeants communistes sous une lumière très favorable. Ils apparaissent comme des anges de miséricorde en face de ces sociopathes malades et génocidaires de Tokyo. Je crois que le 'leadership' japonais n'a pas le choix puisqu'il représente le business. L'évacuation des environs de Tchernobyl a été faite presqu'immédiatement. Pourquoi ? Parce que dans un Etat communiste, il n'y avait pas de business pour s'en mêler…

Un homicide au ralenti. Tout un gouvernement dont la principale priorité est de maintenir fonctionnels les lieux de production du Japon et qui, après le 3 avril, plutôt que de protéger les enfants de la nation, a préservé les marchés et s'est seulement préoccupé de la livraison sans retard aux clients des pièces détachées d'automobiles. Il n'y a aucune trace de quoi que ce soit de ce genre dans l'histoire de cette planète. C'est une grande première. Dans aucun de nos pires cauchemars diaboliques nous n'aurions pu imaginer ce qui se passe réellement, et nous regardons tous cela sur nos télés à écrans plats, en couleur et haute définition…

*******

Notre monde civilisé n'est qu'une mascarade où le chagrin des fonctionnaires, les sourires des commerçants, la compassion des philanthropes, la sensualité des acteurs de porno ne sont que des masques, il n'y a rien de réel. L'un se met le masque de la loi et devient juriste, un autre choisit le masque du patriotisme et se transforme en politicien, parfois un politicien émet une doctrine environnementale et devient un écologiste et ainsi de suite. Fondamentalement, derrière la plupart de ces masques se trouvent des décideurs financiers et des contrefacteurs dont le taux de réussite en tant qu'escrocs est supérieur à leur capacité à cacher leur vrai visage.

Il se passe exactement la même chose dans tous les pays du monde : chacun montre seulement un visage heureux, fabriqué par un bouquet de politiciens, stars de la pop, personnalités du cinéma, sportifs et célébrités de toute sorte.

Ils ne présentent que le "visage-jeu" de leur pays et nous ne pouvons rien apprendre d'eux. Le vrai visage du pays est révélé quand des soulèvements, des grèves et des guerres mettent en pièces leur petit masque friable. Quand tombent les masques, pendant un temps nous voyons leurs vrais problèmes. A cet égard Tchernobyl est un désastre complet, l'image de mon pays en est ternie pour des décennies.

Dans les 10 premières années après l'accident, il leur a vraiment été difficile de mettre un masque quel qu'il soit sur leur face déprimée, mais tous leurs concitoyens peuvent à présent se joindre à la mascarade. L'Ukraine a de bons footballeurs, boxeurs, chanteurs et danseurs. Peu importe que la nuit soit sombre, la fête continue…

Il est temps maintenant de regarder comment a changé notre vision de la culture féodale japonaise après Fukushima. Féodalité moderne. Avant le 11 mars, nous ne savions pas que le Japon était féodal et combien estimaient le Japon, excepté qu'il est "propre, poli, techniquement évolué, avec d'amusantes variations de la culture pop de l'Ouest, des sushis et films de Samouraï" ? Certains d'entre nous étaient au courant de la bulle financière, des 20 années de tentative de récupération de la dette croissante, du déclin démographique, etc.

Depuis le 11 mars, j'ai ouvert les yeux… Le Japon, des fiefs politiques hérités, une pourriture généralisée et un déclin à l'extérieur des concentrations urbaines. Une collusion massive pour maintenir le pouvoir de l'Elite, la corruption ou le mensonge. Tout cela a conduit le Japon au bord de la survie, ils sont mal structurés pour négocier avec elle.

.....................................................

A la fin 2015, une grande conférence s'est tenue à Paris. Les différentes puissances mondiales ont convenu d'agir sur les risques du réchauffement climatique... et cela nécessitera de construire chaque année des dizaines de nouveaux réacteurs nucléaires pour les années à venir... Il est incroyable de constater que beaucoup de gens, maintenant, encouragent les technologies nucléaires parce qu'ils pensent que l'énergie nucléaire est devenue le moindre mal. Ceux qui le pensent ne devraient pas oublier les paroles que Baltasar Gracian a prononcées il y a plusieurs siècles : "N'ouvrez jamais la porte au moindre mal, d'autres et de plus graves maux, invariablement, entreront furtivement après lui".

.................................................

Statistiquement, des accidents nucléaires majeurs devraient se produire au moins tous les sept ans. S'il n'y a pas eu d'accidents pendant 25 ans, l'intervalle de temps entre Tchernobyl et Fukushima, alors plusieurs désastres nucléaires sont toujours en attente. Attendons qu'ils nous tombent dessus comme une méchante pluie. Il y a un proverbe espagnol qui dit : "Ce qui ne se produit pas une année peut se produire à tout moment". Quand viendra votre moment nucléaire ?

elenafilatova.com

Volume suivant