Journal de Tchernobyl (Volume 8)
Page de l'auteur | La Ville Fantôme | La Terre des Loups | Printemps 2007 | Le Royaume de Pluton | Les quatre saisons 2009 | Les quatre saisons 2010 | Epilogue | Photos Haute Résolution et Vidéos |  Journal de Tchernobyl (Volume 1) | Journal de Tchernobyl (Volume 2) | Journal de Tchernobyl (Volume 3) | Journal de Tchernobyl (Volume 4) | Journal de Tchernobyl (Volume 5 - Fukushima 2011-2013) | Journal de Tchernobyl (Volume 6) | Journal de Tchernobyl (Volume 7) | Glossaire | Ghost Town (30 ans après) | Dead Zone (Printemps 2017)

 

....

… Je pensais qu'il serait génial, si un véritable penseur du calibre de Platon avait visité Tchernobyl, car Schopenhauer a déclaré à juste titre : "… L'énormité morale et intellectuelle dans ce monde ne peut être nettoyée qu'avec le balai de la philosophie". Il n'y a pas d'autre moyen de guérir les gens de l'état de désillusion dans laquelle les gouvernements et l'industrie nous maintiennent délibérément. La philosophie a le pouvoir d'effacer nos idées et de mettre fin à l'énorme idée fausse que l'énergie nucléaire est sûre. Dans ce volume, je vais citer les pensées applicables des grands esprits de tous les temps. Ces penseurs sont les véritables enseignants de l'humanité, car ils sont motivés par la sagesse plutôt que par la cupidité. Je ne citerai que des pensées qui s'appliquent aux questions dont je parle. Pourquoi fais-je cela ? Isaac Newton l'a clairement expliqué en déclarant : "Si j'ai vu plus loin que les autres, c'est en me tenant sur les épaules des géants". Je veux seulement voir plus loin que les autres. Aussi, je fais cela, car dans mon travail, je demande le soutien des plus hautes autorités intellectuelles. Cela m'aidera à cimenter mes observations et à les transformer en du concret qui peut survivre à la demi-vie de quelques puants isotopes nucléaires !

Juillet 2017

***********************

Le grand philosophe Friedrich Nietzsche déclarait : "Nous vivons dans un système dans lequel nous devons soit être une roue, soit être sous les roues". Cela était vrai au 19ème siècle à l'époque de Nietzsche, mais à présent les choses sont différentes. Dans le monde moderne, ceux qui travaillent pour la roue des entreprises mortelles se retrouvent souvent sous la roue. Quand vous dites aux employés de l'industrie nucléaire qu'ils ne sont pas immunisés contre le cancer, la leucémie, etc., ils vous regardent avec des yeux vitreux comme s'ils ne pouvaient pas comprendre ce dont vous parlez. En effet, il est impossible de leur faire comprendre quelque chose alors que leurs salaires dépendent du fait qu'ils ne comprennent pas.

Juillet 2017

***********************

Toutes les informations qui nous viennent du Japon sur l'état des réacteurs de Fukushima sont en fait fournies par TEPCO, l'entreprise à but lucratif qui possède la centrale nucléaire ravagée par le tsunami. De temps en temps, ils nous nous nourrissent de foutaises de vidéos faites à partir d'un robot et nous racontent des histoires de fuites mineures vers l'océan. Ils ne citent jamais des faits très importants, telles les massives destructions des activités de pêche voisines dans le Pacifique, ou bien de l'état des piscines qui stockent les barres de combustible usées, ou encore où est allé le combustible. Chaque fois que les fonctionnaires de TEPCO essaient de faire bonne figure face à la situation ou qu'ils tentent de paraître sincères et aimables, il me semble que Frankenstein essaie de sourire. En ce qui concerne la générosité de TEPCO sans son partage avec nous de l'information, je me souviens de l'avertissement de François de La Rochefoucauld : "Ce qui paraît générosité n'est souvent qu'une ambition déguisée qui méprise de petits intérêts pour aller à de plus grands".

Juillet 2017

***********************

Lorsque les fonctionnaires gouvernementaux avec leurs amis de l'industrie nucléaire pensent à la meilleure façon de faire oublier Tchernobyl et Fukushima, je voudrais qu'ils réfléchissent à la maxime de Michel de Montaigne : "Rien ne corrige une chose si intensément dans la mémoire comme le souhait de l'oublier."

Juillet 2017

***********************

Il y a plus de 200 ans, Chamfort écrivait : "Les corps (parlements, académies, assemblées) ont beau se dégrader, ils se soutiennent par leur masse, et on ne peut rien contre eux. Le déshonneur, le ridicule glissent sur eux, comme des balles de fusil sur un sanglier ou sur un crocodile". Cela laisse à penser que nous nous battons dans une bataille que nous ne pouvons gagner. Les mots de Chamfort nous disent que quiconque s'élève contre l'industrie gaspille ses munitions. Eh bien, je ne peux pas être en désaccord avec cet auteur, mais je ne pense pas que les sangliers et les crocodiles apprécient particulièrement les balles qui glissent sur eux. Ni les politiciens corrompus et les industries qu'ils servent. Les balles ne causent pas de blessures mortelles mais elles peuvent, au moins, rendre leurs vies inconfortables.

Juillet 2017

***********************

Parmi beaucoup de pensées et d'idées intéressantes écrites par José Ortega y Gasset, je m'en rappelle une qui dit : "Que la science soit incapable de résoudre à sa manière ces questions fondamentales n'est pas une raison suffisante pour les mépriser". Au moins, pour Ortega, la science tentait de solutionner ces problèmes, alors que la science actuelle ne fait qu'ignorer ces problèmes fondamentaux, sans même essayer de les résoudre.

Août 2017

***********************

A son époque, Voltaire a suggéré que l'art de la médecine consistait à amuser le patient pendant que la nature guérissait le mal. Eh bien, je ne suis pas certaine pour ce qui concerne la médecine moderne, mais l'art des experts nucléaires appointés par le gouvernement est de faire ce que les médecins faisaient du temps de Voltaire. Ces experts écrivent des rapports positifs pendant que la nature soigne les terres. Le seul problème est qu'ils doivent écrire des rapports positifs pour les 600 prochaines années.

Août 2017

***********************

Je dois répéter que, sur les portes de Tchernobyl, il faut écrire ce que Dante a écrit sur l'entrée de son Enfer : "Toi qui entre ici, abandonne toute espérance". Pourtant les gens continuent d'espérer que les portes s'ouvriront de nouveau aux humains un jour. Si la cruelle réalité prive les gens d'une chance d'espérer en leur vie, ils espéreront encore en la vie des générations futures, même en cas de catastrophes environnementales étendues. L'espoir est en effet le plus grand de tous les trompeurs. A cet égard, Luc de Clapiers l'a parfaitement ciblé en écrivant : "L'espoir fait plus de dupes que l'habileté".

Août 2017

***********************

A l'époque de Tchernobyl, l'URSS était un état totalitaire et le gouvernement avait une politique claire mais insoutenable pour cacher la vérité aux gens. Plus tard, après l'effondrement de l'Union Soviétique, les gens ont caché la vérité d'eux-mêmes. Dire la vérité dans un état totalitaire était dangereux – pourtant, c'était populaire : beaucoup le faisait non par amour de la vérité, mais parce qu'il était chic de le faire. Des années plus tard, au fil du temps, l'Ukraine a évolué d'un état totalitaire vers un soi-disant "état libre" et la vérité a complètement perdu ses défenseurs. Nietzsche a expliqué ce phénomène dans son chapitre "Les avocats de la vérité" quand il disait : "Ce n'est pas quand il est dangereux de dire la vérité que la vérité manque d'avocats, mais quand il est ennuyeux de la dire".

Août 2017

***********************

Sur YouTube, j'ai regardé différentes vidéos éditées par des vidéo-blogueurs qui ont visité Tchernobyl et qui ont fait des vidéos de leurs visites. Ces blogueurs disposaient tous de guides d'une agence gouvernementale qui les ont nourris avec les mêmes informations et les ont conduits à travers les mêmes endroits que le gouvernement et l'industrie nucléaire avaient autorisés à la visite.

De cette façon, toutes les vidéos sont à peu près identiques, et les blogueurs se préparaient à une plongée profonde dans la mer des nouvelles informations mais, au lieu de cela, dès le départ, leurs guides les ont conduit au-dessus de l'eau, au-dessus de la surface, sans jamais la toucher. En conséquence, après avoir regardé ces vidéos, le public reste aussi ignorant de Tchernobyl qu'auparavant. Laissez-moi résumer ce paragraphe avec une citation : "Vous pouvez nager toute la journée dans la Mer de la Connaissance et en ressortir toujours complètement sec. La plupart des gens le font" - Norton Juster.

Septembre 2017

***********************